Comme nous l’avons vu précédemment, un audit SEO vous permettra de connaître tous les points forts et points faibles de votre site Internet. Parmi les informations restituées, vous pourrez connaître précisément les urls de votre site internet, leur nombre et leur état. En effet, les urls seront présentées associées à un code qui sera une source d’information précieuse sur l’état de vos pages, ce qui vous permettra d’agir au besoin sur ces urls pour améliorer votre référencement naturel.

Je vous propose un récapitulatif des codes les plus fréquents pour vos urls.

Le code http 200 : tout va bien

Les codes 200 signifient que vos urls sont parfaitement indexables et claires pour Google. Pour avoir un site en bonne santé, il vous faut un max de codes 200

Code 301 : les redirections permanentes

Ce code 301 signifie que techniquement, votre site indique à Google qu’une url est redirigée de manière permanente vers une autre. Si vous constatez ces codes sur votre site, vous allez devoir enquêter sur la raison de leur présence : pourquoi y-a-t’il une redirection permanente à cet endroit ? Sont-elles redirigées d’une ancienne version de votre site ? C’est le cas le plus fréquent car il correspond à une refonte de votre site Internet. Les pages redirigées d’un ancien site vers un nouveau doivent être signalées à Google via ces redirections 301 intégrées dans le htaccess afin de dire à Google « la page qui était ici précédemment se trouve maintenant là ».

Avoir des redirections permanentes dans ses urls n’est pas problématique en soi, l »important est de savoir quelles pages sont concernées, pourquoi et s’il y a lieu que ces redirections restent ou non.

Code 302 : redirection ponctuelle

Le code 302 est dans la continuité du code 301 mais au lieu d’indiquer à Google que cette redirection est permanente, vous la considérez comme ponctuelle.

Si vous êtes confronté à ce code, vous devez vous demander pourquoi avez-vous choisi une redirection ponctuelle ? Cette page peut-elle être à nouveau présentée sur votre site ? Ou au contraire faut-il la passer en redirection permanente (301) ? Par exemple, est-ce un produit en rupture de stock qui ne reviendra que dans plusieurs mois ou au contraire un contenu qui n’a plus du tout lieu d’être sur votre site ? Auquel cas il sera justifié de transformer cette redirection 302 en 301 pour la passer en permanente.

Code 404 : page inaccessible

Le code 404 correspond à une page introuvable. Pensez tout d’abord à personnaliser votre page 404 afin de permettre aux internautes de retourner naviguer facilement sur le reste de votre site, faute de quoi il risque d’aller voir ailleurs.

Ensuite, comme précédemment, questionnez vous sur les raisons de son code 404. Est-ce un changement d’url, une erreur d’écriture, un produit qui n’est plus commercialisé ? En ce cas, optez plutôt pour la redirection 301.

Code http 500 : problème de serveur

L’erreur 500 est un peu différente des erreurs listées précédemment mais elle dispose de toute sa place dans cette liste car elle est assez fréquemment rencontrée. L’erreur 500 correspond à une erreur de serveur, . En ce cas, votre webmaster doit intervenir pour vérifier s’il n’y a pas une erreur dans un des fichiers de votre site ou dans un répertoire.

Lors de votre audit, vous pourrez constater que certaines pages sont déclarées comme non indexées dans le fichier robots (mises en « no index »). Demandez-vous alors si cet état est volontaire. Si ce n’est pas le cas, comment souhaitez-vous traiter ces urls (les déplacer définitivement, les mettre en ligne)?

Vous l’aurez compris les codes des urls sont de précieux indicateurs sur l’état de santé de ces dernières. J’espère que cet article vous sera utile pour déterminer comment traiter chacune d’elle pour améliorer les fondations de votre référencement naturel.