Les notifications : ennemis de la concentration

Je l’indiquais dans un post précédent, l’essentiel dans la création de contenus est de bien se connaître. Et c’est parce que je me connais bien que je sais que les petites distractions comme les notifications sont difficiles à gérer dans mon travail. Au-delà de me déconcentrer au moment où elles arrivent, elles m’embarquent dans une spirale de papillonnage en bonne et due forme.

Les notifications sont séduisantes et irrésistibles : elles nous donnent l’illusion qu’une information essentielle vient d’arriver et que je ne peux pas la rater. Pour vous aussi il est difficile de ne pas regarder votre smartphone ou ordinateur lorsqu’il émet un son de notification ? 

Coupez les applications pour favoriser votre concentration

Aussi, lorsque je me lance dans la création de contenus, je quitte toutes les applications non essentielles. Habituellement, sont constamment ouverts sur mon ordinateur mes mails, mon calendrier, différents outils, mon navigateur avec 120 onglets d’ouverts (suis-je la seule ?). Mais lorsque je dois rédiger, je fais le vide. Je quitte tout ce qui n’est pas essentiel à la rédaction, je ne garde que mon logiciel de prises de notes ouvert et mon cahier et un stylo à côté.

Et il en va de même sur mon bureau : si c’est le bazar, je le range avant de commencer. Je range les stylos qui trainent, les posts-its mis n’importe où, je jette les vieux tickets de caisse qui se sont retrouvés là je ne sais comment (mais comment se sont-ils retrouvés là ?).

Bref je fais place nette pour travailler et rédiger dans un environnement propre et non parasité. Cela peut sembler insignifiant mais c’est un signal que j’envoie à mon cerveau pour lui indiquer que je vais me mettre dans une bulle rédactionnelle.

Je reviendrai dans un prochain article plus en détail sur le fonctionnement des habitudes mais c’est clairement le processus que je suis. En créant le vide autour de moi, j’indique à mon cerveau par le signal du rangement que je suis prête à me mettre dans ma bulle, à me concentrer pour rédiger.

Et vous, comment gérez-vous les petites distractions du quotidien ?

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.